Grippe Aviaire

  • Le risque relatif à la grippe aviaire est passé ce vendredi 5 Novembre à un niveau « élevé » sur l’ensemble de la France métropolitaine. Pour éviter toute contamination, les volailles plein air françaises vont à nouveau devoir passer un hiver confiné. Leur « mise à l’abri » est pour éviter tout contact avec les oiseaux migrateurs potentiellement porteurs du virus comme le cas de l’hiver dernier qui a fait des ravages :
  • Plus de 3,5 millions de volailles, essentiellement des canards, avaient dus être abattus l’année dernière, pour contenir l’épidémie. La grippe aviaire avait surtout touché le Sud-Ouest, réputé pour sa production de foie gras. Une surveillance clinique quotidienne est donc mise en place dans les élevages pour empêcher une propagation hors de contrôle de la grippe aviaire.

Des cas ont été détectés en France, mais uniquement dans des élevages non-professionnels, ce qui permet de conserver le statut « indemne » d’influenza qui conditionne des débouchés à l’export. Mais les éleveurs sont frustrés, leurs valeurs sont secouées de devoir laisser les volailles de plein air, enfermées. Elles aussi vont devoir se contraindre à un confinement, alors que les élevages sont surveiller chaque jour et que l’approche des fêtes arrive.

Informations du gouvernement : Cliquez ici

Partager cette publication